Vers la fin du monde mondialisé ?

Vers la fin du monde mondialisé ?

Sommaire

Chômage et délocalisation, dérégulation financière, attentats et flux migratoires… Ces phénomènes se combinent pour engendrer un fort retour de la demande de souveraineté, de frontières et de tarifs douaniers. Théorisée par Walden Bello, un économiste philippin engagé à gauche, la démondialisation fait aujourd’hui le tour du spectre politique. Quelles réalités et quelles aspirations se cachent derrière
ce concept ?

N° 136 04 Janvier 2017

Il n’y aura plus que des simplets au pouvoir

Saint-John Perse - Vents

« Un monde démondialisé, c’est un monde en guerre »

À quand feriez-vous remonter la première mondialisation ?

Il n’y a mondialisation qu’à partir du moment où un État étend son influence sur 360 degrés. Rappelez-vous la formule de Charles Quint, qui r&e…

[Tartines]

En voyage, si on me le propose, j’accepte volontiers un breakfast à l’anglo-saxonne, avec œufs brouillés, bacon, pommes de terre, porridge, pancakes, sirop d’érable, et tout ce qu’on voudra. Mais, en France, je tiens absolument…

Un piège sémantique

Les mots sont un champ de bataille, il ne faut jamais l’oublier. Par temps de guerre, celle-ci fût-elle seulement économique, ils peuvent faire des ravages. On le sait, le terme de mondialisation en est venu, depuis les années 1990, à color…

La page 3 du 1 de cette semaine :

Il n’y aura plus que des simplets au pouvoir

Erik Orsenna

Démondialisation. Ce mot me fait immédiatement penser au refus de savoir. On pense qu’avant – avant la mondialisation –, c’était mieux. On pense qu’avant c’était simple. On pense qu’avant on avait la maîtrise. Avan…

Lire l'article
Erik Orsenna

article offert