Article

Chronologie de la construction européenne

1950
La déclaration de Robert Schuman
Le ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, prononce le 9 mai une déclaration historique. Il appelle à la mise en commun des productions de charbon et d’acier de la France et de l’Allemagne. Son but est d’assurer une paix durable sur le continent. Le plan proposé dans cette déclaration a été élaboré par Jean Monnet.

1951
La création de la CECA
La Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) est créée le 18 avril par six pays : la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la République fédérale d’Allemagne (RFA).

1957
La création de la CEE et de l’EURATOM
Le 25 mars 1957, deux traités sont signés à Rome par les six pays européens ayant participé à la création de la CECA. Le premier institue la Communauté économique européenne (CEE), qui a pour but la mise en place d’un marché commun, et le second la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA), dite Euratom.

1962
Les premiers pas de la PAC
La politique agricole commune (PAC) assure aux agriculteurs des prix garantis à un niveau supérieur aux prix mondiaux. La quantité que le producteur ne parvient pas à vendre est rachetée par la Communauté.

1968
L’Union douanière entre les Six
Les droits de douane entre les six membres de la CEE sont totalement supprimés. 

1984
La politique des quotas laitiers
Afin de juguler la surproduction, l’Europe met en place des quotas laitiers. Par la suite, les oléagineux et les céréales sont soumis à des « quantités maximales garanties » au-delà desquelles le soutien est réduit.

1985
Les accords de Schengen
La Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et la RFA signent à Schengen, le 14 juin, des accords prévoyant la suppression progressive des frontières entre ces États et la libre circulation des personnes.
La convention d’application de l’accord entrera en vigueur dix ans plus tard, le 26 mars 1995.

1986
L’Acte unique européen
Les Douze signent, à Luxembourg et La Haye, l’Acte unique qui modifie le traité de Rome sur la CEE. Il fixe l’échéance pour la réalisation du marché intérieur unique au 31 décembre 1992. Celui-ci entre en vigueur le 1er janvier 1993.

1992
Le traité de Maastricht
À Maastricht, est signé en février le traité sur l’Union européenne. Celle-ci se constitue de trois piliers : les Communautés (CECA, CE, CEEA), la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), la coopération en matière de justice et d’affaires intérieures (JAI).

1998
Création de la BCE
La Banque centrale européenne (BCE), établie le 1er juin, est chargée d’émettre l’euro comme monnaie commune et unique. Sa mission consiste à maintenir le pouvoir d’achat de l’euro et donc la stabilité des prix dans la zone euro qui comprend aujourd’hui 18 pays.

1999
Une monnaie unique
L’euro devient le 1er janvier la monnaie légale des onze États qui forment à cette date la « zone euro ». Sept autres les rejoindront. Les pièces et les billets en euro ont été mis en circulation le 1er janvier 2002. 

2003
Le découplage des aides agricoles
L’Union européenne met en place le « découplage » des aides agricoles aux producteurs. La majeure partie de ces aides n’est plus accordée en fonction du type et de la quantité de production, mais de la surface de l’exploitation ou du nombre de têtes de bétail. L’agriculteur est incité à s’adapter au marché et à respecter de nouveaux critères environnementaux.

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire