s’abonner

Faut-il arrêter la pilule ?

Les Françaises sont de moins en moins nombreuses à prendre la pilule. Alors que la moitié d’entre elles y avaient recours en 2010, elles n’étaient plus que 41 % trois ans plus tard. Au fil de la dernière décennie, plusieurs scandales sanitaires ont alimenté la défiance à l’égard de ce comprimé ô combien symbolique du combat des femmes pour disposer librement de leur corps. Le manque d’empathie de certains médecins, les inconvénients liés au traitement, la suspicion à l’égard du lobby pharmaceutique poussent également de plus en plus de femmes à se tourner vers d’autres méthodes de contraception.

Faut-il arrêter la pilule ?
Faut-il arrêter la pilule ?

Tous les numéros du 1

Sommaire

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE