On le savait depuis deux ans : l’élection de Donald Trump a créé aux États-Unis une situation explosive entre pro et anti-Trump, les uns agitant le nom de leur champion comme celui d’un lutteur de foire mettant K.-O. les ennemis du pays (urbi and orbi), les autres se refusant à prononcer son nom par dégoût. Explosive, la situation l’est devenue au propre comme au figuré avec l’envoi de bombes artisanales, en milieu de semaine passée, aux Clinton, aux Obama et à une poignée de personnalités démocrates, &agr

Vous avez aimé ? Partagez-le !