les auteurs

Ece Temelkuran

Elle fut longtemps l’une des éditorialistes les plus lues de Turquie, mais ses prises de position lui ont coûté sa place au sein du journal Habertürk, en 2012. La journaliste, très critique face au gouvernement, avait en particulier dénoncé le massacre par l’aviation turque de 34 civils kurdes à Uludere fin décembre 2011. Auteur de plusieurs essais sur la question kurde et l’Arménie, elle a également écrit deux romans, dont À quoi bon la révolution si je ne peux danser, paru aux éditions JC Lattès en mars dernier.

Ses articles parus dans Le 1 :