Calais, une  honte française

Calais, une honte française

Sommaire

Des milliers de migrants échouent chaque année à Calais. Clandestins, traqués, livrés au froid et à la faim, ils ont pour unique obsession de passer en Grande-Bretagne. Bénévoles et associations se dévouent pour leur fournir nourriture et vêtements. La puissance publique parie sur le pourrissement.

N° 93 10 Février 2016

Elle s’appelle Calais

Georges Schéhadé - Ils ne savent pas qu’ils ne vont plus revoir...

L’impasse de Calais

« La France a réussi cet exploit de se rendre inhospitalière »

Quelle est la situation des migrants dans le secteur qui va de Calais à Dunkerque ?

Vous avez une population de 8 000 à 10 000 personnes, de toutes origines, dans une situation assez désespérante, qui sont majoritairement in…

[Hors-la-loi]

C’est la nuit que les migrants de Calais tentent de passer en Angleterre. Mais, pendant le jour, dans leur jungle, à quoi rêvent-ils ? De désert, de rizières ? Ou de vertes pelouses anglaises, rasées de frais ?

Des voisins excédés

GRANDE-SYNTHE ET CALAIS. Comme chaque matin, c’est l’heure de la corvée. Muni d’une pince à déchets, Samir* collecte les barquettes de frites, les morceaux de plastique et les bottes orphelines qui se sont échoués dans la haie de son jardin pen…

La page 3 du 1 de cette semaine :

Elle s’appelle Calais

Chris Cleave

Je suis donc parti m’installer à Londres, comme un demi-million d’autres Français. L’Eurostar a sans doute traversé Calais à un moment mais je ne m’en suis pas aperçu. J’ai passé le trajet au bar, à boire des bière…

Lire l'article
Chris Cleave

article offert