J'étouffe

J'étouffe

Sommaire

La mort de George Floyd, un Afro-Américain étouffé sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis, a provoqué une déflagration mondiale. Parti des États-Unis, un vent de protestation se lève contre le racisme et les violences policières. Si les contextes nationaux ne se confondent pas, les manifestants en Europe, en particulier en France, ne témoignent pas seulement leur solidarité à l’égard du mouvement Black Lives Matter. Ils pointent aussi les discriminations dont une partie de la population est victime chez eux. L’aspiration à la justice se mêle à une grande colère. Raoul Peck, réalisateur du film I Am Not Your Negro, s’en fait le porte-voix dans un texte qui résonne comme un cri, que nous publions en exclusivité. 

J’étouffe

Le Récit du 1 de cette semaine :

J’étouffe

Raoul Peck

Né en Haïti, dont il a été ministre de la Culture, le réalisateur de I Am Not Your Negro et du Jeune Karl Marx entretient une relation de longue date avec la France où il a passé l’essentiel de sa carrière. Et pourtant, le déni dont ce pays fait preuve à l’égard du racisme lui est, sous le coup de l’actualité, devenu tout à fait insupportable. Il nous a confié un très grand texte où la révolte se mêle à une analyse d’ampleur de la place des discriminations raciales dans notre société, ainsi que les liens intimes qu’elles entretiennent avec l’histoire de notre pays et celle du système capitaliste. Une parole qui bouscule et ne peut laisser indifférent.

Lire l'article
Raoul Peck

article offert