les auteurs

Paul Nizan

(1905-1940). Ce romancier et intellectuel engagé a notamment publié Les Chiens de garde et La Conspiration. De son séjour à Aden, il a tiré en 1931 un récit des désillusions coloniales, Aden Arabie, qui s’ouvre par ces mots désormais mythiques : « J’avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. » Jean-Paul Sartre, en 1960, participa à la redécouverte de ce grand écrivain en préfaçant le livre. L’extrait ci-contre relate un bref séjour à Djibouti. 

 

 

Ses articles parus dans Le 1 :