Replay | 261

REPLAY |261 SOS Migrants

Les migrants secourus par l’Open Arms et par l’Ocean Vikingont dû attendre plus de deux semaines en mer avant d’être autorisés à débarquer. Des jours d’errance qui prolongeaient les souffrances de la traversée et auraient pu leur être épargnés si l’Italie et Malte ne leur avaient d’abord fermé leurs ports. 

REPLAY |261 SOS Migrants
N° 261

Le raidissement des États européens, qui préfèrent déléguer à la Libye une large part de la surveillance de la Méditerranée, a des conséquences dramatiques. Ainsi, si trois à quatre fois moins de personnes se risquent à traverser, ceux qui y laissent la vie sont en proportion deux fois plus nombreux. L’éclairage du 1

Intervenant(s) : Thierry Allafort-Duverger, Catherine Wihtol de Wenden, Jean-Paul Mari,

Présentée par : Lucie Chaumette , Julien Bisson ,

Août 2019