La musique enregistrée en France a connu en 2016 sa première année de croissance significative depuis 2002. Première industrie bouleversée par l’arrivée d’Internet et du téléchargement illégal, elle a dû s’adapter aux nouveaux usages et réinventer son modèle économique. Si les CD et les vinyles représentent encore près de 60 % du marché, sa croissance repose sur le développement du streaming, soit la diffusion de contenus musique et vidéo direc

Vous avez aimé ? Partagez-le !