Peut-on encore débattre ?

Peut-on encore débattre ?

Sommaire

Débattre sans se battre : une vraie gageure, à l’heure des réseaux et des polémiques médiatiques qui les nourrissent. Cancel culture, « appropriation culturelle », politiquement correct, clash, menaces et anonymat, autant de spectres qui agitent un débat public éruptif et miné. Peut-on encore parler, avec qui, et dans quelles conditions ? Ce numéro du 1 se penche sur une question au cœur de la vie démocratique du pays, et la réponse ne va pas de soi. Plus que jamais, cette semaine, une question, plusieurs regards.

N° 314 16 Septembre 2020

Disputatio

L’art d’avoir toujours raison

Mourir pour des idées

Entre menaces, tensions et réinvention

« Aujourd’hui, l’exigence de censure vient de la société »

« Dans l’histoire de l’humanité la culture de la guerre est la règle, la culture du débat, l’exception », affirme l’historien, qui retrace l’émergence de cette dernière, au fil du développement du protestantisme, puis des révolutions qui ont marqué l’Occident entre le XVIIe et le XVIII…

[Noms d’oiseau]

Débattre signifiait à l’origine « battre fortement » : on débattait le lait pour en extraire le beurre. Le verbe s’est un peu adouci en prenant le sens figuré de « discuter vivement », tandis que le substantif se polissait en étant accolé à une autre activité : conférence-d…

Le Récit du 1 de cette semaine :

L’art d’avoir toujours raison

Arthur Schopenhauer

Si nous étions foncièrement honnêtes, nous ne chercherions, dans tout débat, qu’à faire surgir la vérité, sans nous soucier de savoir si elle est conforme à l’opinion que nous avions d’abord défendue ou à celle de l’adversaire : ce qui n’aurait pas d’importance ou serait du moins tout à fait seconda…

Lire l'article
Arthur Schopenhauer

article offert