Le goût du fromage

Le goût du fromage

Sommaire

Après une première série d’été consacrée aux trois valeurs cardinales de la société française, le 1 se met à table et passe aux nourritures terrestres. Au menu, une autre trinité : le pain, le vin et le fromage, dont le succès doit beaucoup à ces êtres invisibles – à l’œil nu – qu’on appelle les ferments. À travers chacun de ces aliments s’offre à nous l’occasion d’explorer la France, ason histoire, ses terroirs, mais aussi une part de son avenir.

N° 310 19 Août 2020

Une affaire nationale

Le camembert et la roue de l’histoire

Le Corbac et le Rocneau

Du caillé à l’affinage

« Les fermières sont à l’origine de la plupart des fromages »

Le gastronome Périco Légasse vante les vertus des fromages au lait cru et vilipende l’industrialisation aussi bien que les normes de stérilisations imposées par Bruxelles et certains pays importateurs.

[Tyrosèmes]

C'est une passion dévorante. Plus de deux mille collectionneurs d’étiquettes de fromage appartiennent au Club tyrosémiophile de France. Foin de grisaille, on est ici au royaume des couleurs chatoyantes. 

Le Récit du 1 de cette semaine :

Le camembert et la roue de l’histoire

Pierre Boisard

Le camembert, fleuron des fromages français, serait né, au cours de la tourmente révolutionnaire, de l’union clandestine du savoir-faire d’une fermière normande et de la science d’un prêtre briard. Au cours de ce grand remuement où se constitue la nation, la rencontre fortuite de deux traditions rég…

Lire l'article
Pierre Boisard

article offert