Beate et Serge Klarsfeld : contre l’oubli

Beate et Serge Klarsfeld : contre l’oubli

Sommaire

Sept décennies après la Shoah, et alors que les actes antisémites sont en hausse, 21 % des 18- 24 ans déclarent dans un sondage IFOP pour la Fondation Jaurès n’avoir jamais entendu parler de cette tragédie. Un chiffre qui, à lui seul, justifie que l’on revienne sur cette page de l’histoire. À l’occasion de l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, le 27 janvier, le 1 donne ainsi longuement la parole à Beate et Serge Klarsfeld, ce couple célèbre pour avoir traqué et livré à la justice parmi les pires criminels nazis, et dédié sa vie à la mémoire des Juifs persécutés.

N° 233 23 Janvier 2019

Transmission et tabou

Le camp de la liberté

Nous les rescapés...

La persécution des Juifs par les nazis

« Auschwitz, c’est le plus grand cimetière de la guerre »

Des projets migratoires visant à transférer les Juifs hors d’Europe à l’élaboration et l’exécution de la Solution finale, l’historienne retrace les étapes de la …

[Gifle]

Dénoncer, preuves à l’appui, ne suffisait pas : c’est en giflant publiquement le chancelier Kurt Georg Kiesinger le 7 novembre 1968 à Berlin, lors d’un congrès de la CDU, que Beate Klarsfeld a réussi à se faire …

Le Récit du 1 de cette semaine :

Le camp de la liberté

Arno Klarsfeld

Comment deux jeunes gens qui n’avaient rien ou presque, sinon de l’intelligence, de l’énergie, une bonne constitution, le sens du bien et de l’engagement et de la débrouillardise, sont parvenus à changer l’histoire de -l’Allemagne et la vision…

Lire l'article
Arno Klarsfeld

article offert