Faut-il vraiment être optimiste ?

Faut-il vraiment être optimiste ?

Sommaire

Le moral des ménages est reparti à la hausse. Quelques-uns des principaux indices économiques sont passés au vert. Et depuis quelques mois le déclinisme ne fait plus recette. Que se passe-t-il donc en France ? Pourquoi et comment un pays se débarrasse-
t-il du pessimisme pour choisir l’optimisme ? Quels sont les contours de cette notion, aussi légère qu’une bulle de savon, née au siècle des Lumières ? C’est ce que l’équipe du 1 analyse dans ce numéro en faisant appel aux regards croisés d’un politologue, d’un économiste, d’un écrivain, d’un psychiatre et d’un historien.

N° 161 27 Juin 2017

L’imbécillité n’est pas en passe d’être guérie…

« Qu’est-ce que le progrès ? »

Dix grands moments d’optimisme tricolore

« Il se passe quelque chose de beau en France »

L’élection d’Emmanuel Macron est-elle le signe d’une bouffée d’optimisme en France ? 

Absolument ! Si Macron a réussi à faire campagne pendant douze mois sans programme, c’est parce qu’il …

[Sinistrose]

Je positive, tu positives… Fabriqué par les publicitaires, le verbe « positiver » a fini par entrer dans le dictionnaire. C’est une injonction, quasiment un ordre : il faut absolument se montrer confiant et optimiste.

Le Récit du 1 de cette semaine :

L’imbécillité n’est pas en passe d’être guérie…

Philippe Delerm

« Faut-il être optimiste ? » On m’a proposé ce sujet, un peu comme pour l’épreuve de philo du baccalauréat – c’est la saison. Ce qui m’a donné envie de répondre à la question, c’est qu…

Lire l'article
Philippe Delerm

article offert