Reportage

W, une nouvelle école pour les métiers du web

C’est une nouvelle école post-bac qui va ouvrir ses portes, en septembre prochain, au 210 rue du Faubourg-Saint-Antoine à Paris. W, c’est son nom, c’est « pour l’esprit Web, pour l’effet waouh, le www, mais aussi les 5 w du questionnement : who, what, when, where and why ? », précise Cédric Rouquette, directeur exécutif de l’établissement. L’idée ? Proposer une formation mêlant culture générale et culture numérique : les élèves apprendront par la pratique, comme dans de nombreuses start-up du Web.

Portée par le Centre de formation des journalistes (CFJ), elle entend répondre à une demande accrue de production éditoriale qui n’exige par forcément la qualification et les compétences de journaliste. Elle vise aussi à former à la création et à la mise en avant de contenus numériques, « à développer un regard panoramique sur une multitude de sujets alors que nombre de jeunes gens passant les concours d’entrée en école de journalisme sont souvent spécialisés dans une discipline », explique Cédric Rouquette.

Au bout de trois ans, un bachelor sanctionne la formation. En véritables couteaux suisses du numérique, les diplômés pourront directement chercher du travail (en tant que rédacteur Web, community manager, Web designer, chef de projet Web, ou encore infographiste), créer leur propre projet ou poursuivre leurs études.

Les enseignements, proposés pour moitié en anglais dès la seconde année, permettent donc de se familiariser avec de nouveaux usages qui échappent parfois aux journalistes, sans pour autant délivrer une formation journalistique. Qu’on ne s’y trompe pas en effet : pour Cédric Rouquette, également directeur d’études au CFJ, « le savoir-faire journalistique est précis et plus exigeant que celui d’un rédacteur web ». À ce jour, l’école a reçu une petite centaine de candidatures. Objectif : 100 élèves pour la première promotion, 150 à terme. 

 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire