Le mot de...

[Calendrier]

Tous les moyens sont bons pour se faire entendre. S’inspirant des rugbymen du XV de France, de jeunes agriculteurs posent nus dans leur calendrier. Après Les Dieux du stade, voici les dieux des champs. Les bénéfices de la vente vont à une œuvre caritative, mais l’objectif est de montrer une autre image de la profession. « Nous ne sommes pas des culs-terreux », dit un viticulteur de l’Yonne.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Agriculture :
changer ou mourir
Cet article est tiré du numéro Agriculture : changer ou mourir
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE