Le mot de...

[Noir]

Si la couleur verte est généralement associée à l’islam, c’est le noir qu’ont adopté les djihadistes, et notamment Daech. Il ne s’agit pas d’un hommage au pétrole, comme on pourrait le penser, même si cet or-là leur a beaucoup servi et leur sert encore. L’affaire remonte à plus loin. L’État islamique en Irak et au Levant, qui vit au viie siècle, se réclame d’un des deux étendards attribués au Prophète : non pas le blanc, destiné à négocier, mais le noir, pour faire la guerre.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Ce que nous savons de Daech
Cet article est tiré du numéro Ce que nous savons de Daech
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE