Reportage

« Ce n’est ni dieu, ni moi, mais le patient qui décide »

Reportage

BELGIQUE. Avant de rencontrer Pietro di Bari, le docteur Luc Sauveur n’avait jamais songé à pratiquer une euthanasie. Il a été généraliste pendant vingt-cinq ans, puis spécialiste des soins palliatifs à l’hôpital de Namur, jusqu’à ce jour où ce patient, âgé de 40 ans, devenu tétraplégique, lui demande de mettre un terme à sa vie. « Son quotidien lui était devenu insupportable, se rappelle-­t-il encore très ému. Il portait des sondes urinaires et souffrait de décharges électriques quotidiennes… »

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés La santé au crépusculeLoup Wolff
Ailleurs, ça se passe comme ça Vu d’ailleursClara Wright
Bande dessinée Fin de partie
Voyage au bout de la vie
Cet article est tiré du numéro Voyage au bout de la vie
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE