Récit

C’était une sage-femme

Le jour de ses 92 ans, lorsque ma mère souffle ses bougies, elle est usée jusqu’à la corde. Elle a longuement réfléchi à la nécessité de s’arrêter. Cette annonce de sa mort programmée, on l’a vue venir. Mais ma mère ayant le sens du sacré, elle l’a formulée pour son anniversaire. Depuis vingt ans, nous, ses quatre enfants, étions avertis de son désir. Nous étions d’accord avec cette décision à laquelle elle nous avait préparés. Mais entre l’accord de principe et l’arrivée d’une date qui tombe sur nos cous comme un couperet, il y a un gouffre. Notre première réaction ? La colère, l’effroi. On se dit : « Mais non, pas maintenant ! » Ma mère fait un malaise. Elle ne s’attend pas à une réaction aussi négative de notre part. On l’a conduite dans sa chambre. J’ai vu des larmes couler sur ses joues. Elle m’a dit : « Vous ne me comprenez pas. Il faut m’aider maintenant. » Je me suis aussitôt sentie coupable de n’être pas prête. J’ai pensé que je devais faire quelque chose pour l’accompagner. Mais je n’en étais pas capable. Je le savais. C’est elle qui, le voyant, dans les trois mois précédant son geste, m’a prise par la main. C’est elle qui m’a accompagnée. 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés La santé au crépusculeLoup Wolff
Ailleurs, ça se passe comme ça Vu d’ailleursClara Wright
Bande dessinée Fin de partie
Voyage au bout de la vie
Cet article est tiré du numéro Voyage au bout de la vie
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE