Entretien

« Un nationalisme poussé à l’extrême »

Entretien

Quelle est la politique d’Ankara vis-à-vis des minorités en Turquie ?

Si l’on remonte à la Turquie « indépendante, compacte et homogène », bâtie d’une main de fer par Mustafa Kemal Atatürk, seules trois minorités sont identifiées. Il s’agit des minorités arménienne, grecque et juive qui sont officiellement reconnues lors du traité de Lausanne (1923). Les puissances sorties victorieuses en 1918 estiment devoir les protéger. La Russie protège les Grecs, la Grande-Bretagne protège les Arméniens et la minorité juive continue de bénéficier d’une ancienne protection qui remonte à l’Empire ottoman. Mais très vite, ces minorités vont être décimées. On ne compte plus aujourd’hui que 60 000 Arméniens, moins de 5 000 Grecs et 25 000 Juifs. Il reste d’autre part environ 4 000 Assyriens, Syriaques et Chaldéens. 

Aucun autre groupe religieux ou ethnique n’est reconnu. Pour Atatürk, il n’y a pas de minorités mais un seul peuple, musulman et turc. Il s’agit d’une conception organiciste de la nation. C’est le socle. Nul n’est censé le contester et cela n’a pas changé. 

Le mythe fondateur de la nation est ainsi en contradiction avec une société plurielle. Car la Turquie compte bien d’autres minorités. Et notamment deux groupes démographiquement importants : 12 à 15 millions de Kurdes, ainsi que 12 à 15 millions de Turcs et de Kurdes de confession alévie, considérés comme turcs car musulmans ou musulmans car turcs. Ce sont des estimations, car nous ne disposons pas de statistiques fiables.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Turquie, le grand bazar
Cet article est tiré du numéro Turquie, le grand bazar
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE