Grand entretien

« Le droit du travail est devenu pervers »

Le monde du travail est-il véritablement asphyxié par le dispositif législatif actuel ?

Robert Badinter : Constatons d’abord ­l’ampleur du chômage qui atteint 5 millions de salariés. Il est devenu un véritable cancer social. Comment faire pour le réduire ? Le droit aide-t-il ? Le fait qu’il y a une inflation législative continue, sans réduire pour autant le chômage, nous oblige à nous interroger.

Le problème ne se pose pas pour les grandes entreprises dotées de juristes, d’une direction des ressources humaines. Je pense aux petites et aux très petites entreprises pour lesquelles c’est une angoisse. La législation actuelle, parce qu’elle est illisible pour le non-initié, nourrit une incertitude et des coûts qui dissuadent l’embauche. C’est une donnée psychologique indéniable. Un vivier ­d’emplois est asséché car les entrepreneurs ne veulent pas se risquer dans cette jungle. À partir de là, nous nous sommes interrogés pour reconsidérer la législation du travail dans ce petit livre, Le Travail et la Loi, dont l’écho nous a surpris…

Antoine Lyon-Caen : Le législateur n’a cessé de complexifier le droit du travail. On a traité le mal par le mal ! Comme si le droit pouvait lutter contre le chômage… C’est une illusion partagée par beaucoup. C’est le cœur des choses. Le Code du travail est non seulement un maquis pour les entrepreneurs, mais il n’est plus protecteur des salariés.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète Un jour
Faut-il brûler le Code du travail ?
Cet article est tiré du numéro Faut-il brûler le Code du travail ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE