Point de vue

@Pontifex, twittos devant l’éternel

Son compte fut initié en décembre 2012 par son prédécesseur #BenoitXVI, qui lui-même fut inspiré par #JeanPaul2. Ce dernier, dès les années 1990, avait compris la nécessité non seulement d’utiliser les médias pour « démultiplier l’annonce », mais aussi pour intégrer le message de l’Église « dans cette “nouvelle culture” créée par les moyens de communication modernes » (dixit la lettre encyclique Redemptoris Missio). Dès 1988, le pontife polonais avait mis en place un conseil pontifical pour les communications sociales. Depuis fin juin 2015, suite à un audit des médias réalisé par le cabinet McKinsey et aux préconisations du comité chargé de la réforme des médias du Vatican, le Saint-Siège s’est même doté d’un nouveau dicastère totalement consacré aux médias et à la communication. De quoi regrouper les grandes entités de communication du Vatican : le conseil pontifical des communications sociales, la salle de presse du Saint-Siège, Radio Vatican, le centre de télévision du Vatican, L’Osservatore Romano, la Librairie éditrice vaticane, la typographie vaticane et le service Internet.

Dans cet ensemble, l’espace numérique occupe une place stratégique, notamment via Twitter. Et pour cause : c’est une plate-forme de communication massive et puissante qui permet d’atteindre des personnes éloignées géographiquement (par exemple, des membres d’une communauté, d'une paroisse). En facilitant la circulation de pensées et d’idées, elle fonctionne comme un lieu de rencontre dans lequel échangent les membres de ­communautés religieuses. 

En la matière, le pape excelle : « C’est un expert lorsqu’il s’agit de rédiger des tweets pertinents et percutants », reconnaît-on chez Twitter France. Le format de 140 caractères lui permet notamment de transmettre des messages courts, signifiants et influents. À l’image de cette vidéo publiée à Noël contenant un message adressé aux chrétiens en Irak, des tweets rédigés dans la langue du pays lors de sa visite en Corée du Sud ou de l’annonce de la publication de la dernière encyclique…

En mars 2013, l’élection du nouveau pape François a suscité de nombreux échanges sur Twitter : le jour même, plus de 7 millions de tweets ont été échangés sur le sujet et un pic de 130 000 tweets par minute a été enregistré. « Ce volume d’activité montre l’importance de l’audience qu’a le pape sur Twitter. Une audience qu’il est capable d’atteindre et de sensibiliser facilement et de manière instantanée », explique le réseau social.

Pour évangéliser le territoire numérique de Twitter, le souverain pontife tweete en neuf langues, dont le latin, langue officielle du clergé catholique. Le fil @pontifex_ln ne compte pas moins de 380 000 abonnés qui n’hésitent pas, pour certains, à répondre également dans la langue du Latium. Mais si votre maîtrise des déclinaisons reste lointaine, pas de panique : le contenu des tweets est identique sur chaque compte.

Dans quelle langue est-il le plus suivi ? En espagnol (plus de 9,8 millions d’abonnés), puis en anglais (7 millions) et enfin en italien (3 millions)… auxquels il faut ajouter plus de 1,5 million de lusophones, 482 000 personnes parlant le polonais, 392 000 francophones, 280 000 arabophones et autant de germano­phones. De quoi toucher chaque région et communiquer avec le plus grand nombre de fidèles dans leur propre langue. Et de quoi cumuler plus d’abonnés que sa sainteté @DalaiLama qui, avec 11,8 millions de followers, figure tout juste dans le top 100 des comptes les plus suivis !

Formulés de manière empathique, directe et chaleureuse, ses tweets ne se limitent pas aux conceptions religieuses. Des propos philo­sophiques se mêlent à des opinions de l’Église sur des tendances et des thèmes d’actualité, comme dernière­ment le 8 septembre 2015 ce tweet : « Que toute paroisse et toute communauté religieuse en Europe accueille une famille de réfugiés. #Jubilé #refugeeswelcome », en pleine crise des réfugiés… Souvent mis en favoris, les messages pontificaux rencontrent d’ailleurs un bel écho et sont de loin plus repris que ceux du compte de Barack Obama.

Pour Twitter France, « ce pape est sûrement un des plus “sociaux” de l’histoire non seulement parce que son équipe maîtrise la communication sociale et les réseaux sociaux, mais aussi parce qu’il a toujours été de nature sociale : aimant se mêler aux autres et se rapprocher au maximum de ceux qui sont dans le besoin ». 

Il ne vous reste plus maintenant qu’à découvrir son site d’info en ligne News.va, son canal YouTube, son compte Facebook ou bien encore le portail destiné aux jeunes, Pope2you… 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrésSacrées statistiquesLoup Wolff