Le mot de...

[Numérotation]

Comment oublier la délicieuse pirouette pontificale de Jacques Prévert ? « Le pape est mort. Un nouveau pape est appelé à régner. – Araignée ! Quel drôle de nom, pourquoi pas libellule ou papillon ? »

François d’Assise, pauvre parmi les pauvres, aimait les libellules, les papillons et les bêtes en général, « ces créatures de Dieu, nos frères et nos sœurs ». L’Église en a fait le saint patron des animaux. Élu pape, l’archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, a adopté son nom.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Sacrées statistiquesLoup Wolff
Ce pape qui n'a peur de rien
Cet article est tiré du numéro Ce pape qui n'a peur de rien
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE