Grand entretien

« Nous sommes un grand pays d’immigration, pas un pays d’asile »

Assiste-t-on à un changement d’échelle migratoire en France depuis quelques mois ?

Il s’agit incontestablement d’un afflux extraordinaire lié à des événements extraordinaires comme la guerre en Syrie et en Irak. Oui, le nombre des demandeurs d’asile politique sera incontestablement supérieur à celui dont nous avons l’habitude. Il y a évidemment un précédent auquel il est délicat de se référer parce que les intéressés le rejetteraient : c’est l’accueil des rapatriés d’Algérie au début des années 1960. En deux ou trois ans, la France accueille plus d’un million de personnes. D’une population de 46 millions d’habitants, elle passe rapidement à plus de 48 millions. Quand vous lisez les verbatim des discussions entre le général de Gaulle et Alain Peyrefitte, il y a un moment saisissant. On explique à de Gaulle qu’il faudra accueillir en métropole quelques milliers de pieds-noirs… et il se récrie : nous n’y arriverons pas ! Et de jour en jour, les chiffres montent. Il est effaré. 

Bien sûr, ce n’est pas une migration étrangère. La première réaction, c’est jamais nous n’arriverons à accueillir 10 000 personnes. J’observe que nous avons pu en accueillir un million. Bien sûr, cela a été compliqué, les rapatriés ont beaucoup souffert, mais cela a été fait. Dans une période de forte croissance, il est vrai.

Il y a un autre exemple qui remonte à l’avant-guerre avec les réfugiés espagnols après la prise de Barcelone en janvier 1939. Il y a eu quasiment un million de Catalans qui ont franchi la frontière. 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Faux-semblants statistiquesLoup Wolff
Extrait Issa
Migrants, que faire ?
Cet article est tiré du numéro Migrants, que faire ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE