Point de vue

« L’accueil des réfugiés est un combat politique »

Il est indispensable de ­distinguer clairement les réfugiés des autres catégories de migrants. Un habitant du Kosovo cherchant à rejoindre l’Allemagne par la Hongrie n’est pas un réfugié mais un migrant économique. À l’inverse, un réfugié est une personne fuyant un pays en guerre ouverte, comme la Syrie, et en route vers ­l’­Allemagne par exemple où elle pourra bénéficier légitimement du droit d’asile politique.

Les réfugiés sont sans doute plus nombreux en ce moment que les migrants à motivation économique (qui viennent des Balkans, de l’Afrique sahélienne, du Nigeria ou du Pakistan). Même si on peut s’interroger sur la validité de données relatives aux passages illégaux, car la Grèce n’a pas les capacités étatiques de procéder à leur enregistrement.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Faux-semblants statistiquesLoup Wolff
Extrait Issa
Migrants, que faire ?
Cet article est tiré du numéro Migrants, que faire ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE