Extrait

Panama-Les-Tours

Poème

Logé dans un carton, j’ai le Christ pour patron.
Panama-Les-Tours préfère les hauts vautours,
à mon urine la cocaïne, à l’amour
L’or sale du canal, le pavillon larron.
 
Vaincre les moustiques et l’Amérique pour
Le bâtiment : Babel farine les encours,
Enfante face au temps, aux runes des balcons,
Un grand écran plasma sur une mer d’étrons.
 
Chez moi, la nuit habille la lune d’un loup.
Jaloux, les grillons grincent des ailes. Pi-ou
Pi-ou : tous les crapauds sont accros à la vie,
 
Au beau jeu naturel qui déjà n’égaie plus.
Rêve-Ton-Chemin a les aisselles qui puent,
Dans le cœur, nom de Dieu, ceux que la ville oublie.

 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poètePanama