Point de vue

Vieilles pierres, scones et marmelade

Le rythme des essuie-glaces berce notre périple vers Hanbury, sa maison du début du xviiie, ses jardins et ses prairies, son parc aux pelouses millimétrées, son style à la fois sévère et cossu, avec cet intérieur de porcelaines fleuries, de tapisseries et de tentures. La semaine précédente, c’était autour des restes d’un moulin dans la forêt de Wyre que nous avions organisé une balade sous la pluie – évidemment. Avant cela, dans le Herefordshire, le Gloucestershire ou le nord des Costwolds. Ce matin, comme presque chaque fin de semaine, nous partons en famille, munis d’un panier à provisions et d’une glacière, explorer une maison, un jardin, un bout de forêt ou de lande, un sentier de randonnée, un château ou un phare des West Midlands, ou plus au sud dans le Somerset. Pour ces périples-là, plus longs, nous savons qu’un cream tea sera notre récompense : thé, scones, marmelade et crème. Des itinéraires dessinés par le National Trust, cette association qui gère en Angleterre un parc immobilier digne de celui de la reine : des bâtiments, des terres, des kilomètres de côtes.

Le Trust préserve et rentabilise, aidé par 60 000 bénévoles, un patrimoine culturel bien éloigné de la « haute culture » de musée. Une pop culture intime qui ouvre à tous des lieux « vécus » : vieilles fermes, petits châteaux, granges, pigeonniers, jardins plus ou moins vastes, sites naturels où s’éparpillent parfois quelques dolmens. Une association florissante qui cultive une certaine idée de l’identité britannique : banale, accessible, mais éminemment pensée et travaillée.

Cette culture-là, celle des jardins, des cottages et des scones, n’a peut-être ni couleur ni religion, n’en déplaise au UKIP, le parti anti-européen et xénophobe. Elle est peut-être l’écrin vécu d’une Angleterre multiculturelle. Elle est en tout cas tendrement liée au souvenir de ces après-midi pluvieux, de ces pique-niques à l’abri de la voiture, portes ouvertes, à dévorer des œufs panés, des branches de céleri ou des bâtonnets de concombre et des sandwichs au thon.

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de...LeftRobert Solé
Les chiffres déchiffrésColossale CityLoup Wolff