Le mot de...

Left

De grâce, faites très attention en débarquant à Douvres ! Avant de reprendre le volant, mettez-­vous bien dans la tête que les Anglais conduisent du mauvais côté. C’est sans doute lié à la légendaire courtoisie britannique : contrairement aux Français, les sujets de Sa Majesté ne se lèvent pas du pied gauche, mais du pied droit, ce qui les amène ensuite à tout voir à l’envers. 

Dès la sortie de la zone portuaire, vous trouverez un premier rond-point. Faites-vous violence et prenez-le dans le sens des aiguilles d’une montre : c’est une question de vie ou de mort. Dans les croisements, souvenez-vous que ce pays pourtant conservateur ignore la priorité à droite. Et surveillez votre vitesse à tout instant, car le royaume ne rigole pas avec les contrevenants : il vous suffit de multiplier par 1,6 les limitations indiquées en miles. 

Maintenant, prenez garde. Vous allez devoir tourner à droite pour entrer sur une route à double voie. Après la manœuvre, remettez­vous immédiatement à gauche pour ne pas vous trouver nez à nez avec un véhicule roulant en sens inverse. Dans la panique, un automatisme continental, accentué peut-être par le climat politique régnant en France, risque de vous faire tirer encore plus sur la droite… 

Si vous arrivez indemne à Londres, je vous conseille le Savoy Hotel. C’est un établissement un peu cher, mais confortable, qui n’a pas volé ses cinq étoiles. Faites très attention cependant en vous engageant dans Savoy Court : selon une tradition instituée par les cochers d’antan, et légalisée en 1902, c’est la seule rue du Royaume-Uni où l’on roule à droite. 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de...LeftRobert Solé
Les chiffres déchiffrésColossale CityLoup Wolff