Point de vue

Autolib, VCub, fabs labs, Récup’R, etc.

Avez-vous remarqué comme nos villes se parent doucement de nouveaux espaces d’échange et de convivialité ? Façonnées par l’évolution des techniques et des modes de production d’énergie et de communication, elles voient aujourd’hui apparaître de nouveaux lieux et de nouvelles pratiques directement inspirées par l’économie du partage.

À Bordeaux par exemple, une vingtaine de « boîtes à lire » sont apparues dans les rues et les parcs depuis 2010 afin de mettre des livres à disposition des promeneurs. Bien avant que n’apparaisse la Bluecub (petite sœur de l’Autolib parisienne), des places de stationnement étaient déjà réservées pour les voitures en autopartage avec abonnement (du réseau Citiz). Sans parler des VCub, vélos en libre-service qui sont venus étoffer l’offre de prêt gratuit de vélos proposée par la mairie depuis 2001. Les travailleurs indépendants et les entreprises peuvent aussi maintenant bénéficier d’une vingtaine d’espaces de coworking, tels le Node, Darwin, Com la Lune, la Ruche, la Girafe, etc. Autant de lieux conçus comme des éco-systèmes fertiles croisant compétences et désir de ne plus travailler dans son coin. Tout cela pendant que bidouilleurs et férus d’informatique commencent à se retrouver tantôt dans des fabs labs [lieux collaboratifs ouverts de recyclage et de création d’objets à l’aide d’outils de fabrication numérique], tantôt au sein de « recycleries » telles la Recyclerie solidaire ou Récup’R où l’on répare ou crée des objets, bien souvent à partirde récup’.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés La grande confusionLoup Wolff
Ailleurs, ça se passe comme ça Les 20 agglomérations les plus peuplées
Le Corbusier, la ville et nous
Cet article est tiré du numéro Le Corbusier, la ville et nous
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE