Chose...

Le lion et le renard

C’est une maxime politique qu’il faut prononcer avec une pointe d’accent provençal : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! » Succès imparable : tout le monde sourit d’un air entendu. Longtemps, on en a attribué la paternité à monsieur Pasqua, premier flic de France, qui la tenait lui-même du président Chirac, qui l’avait empruntée au brave Henri Queuille (1884-1970). Un homme politique corrézien précisément resté dans l’histoire pour ce bon mot…

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Vraies-fausses statistiquesLoup Wolff
Politique : pourquoi ils mentent
Cet article est tiré du numéro Politique : pourquoi ils mentent
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE