Contrepied

POUVOIR ET PUISSANCE

À partir des années soixante, la grande affaire de la philosophie française fut une nouvelle pensée du pouvoir. Cela avait commencé avec le structuralisme, qui découvrait le pouvoir de grands systèmes signifiants, inconscients et anonymes, producteurs du langage, de la culture et des sociétés. Le pouvoir n’est pas au-dessus, c’est en lui et par lui que nous advenons. Dès lors, le sujet devient un effet du pouvoir : parlé par le langage, voulu par la volonté, agi par l’histoire. Freud, Nietzsche et Marx jouèrent un rôle déterminant.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Repères illustrés La french touchJochen Gerner
Point de vue Grève Gauz
Ils sont fous, ces Français
Cet article est tiré du numéro Ils sont fous, ces Français
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE