Contrepied

Ne pas insulter la foi des autres

La voix est grave et le cœur tendre quand le « prêtre chez les loubards » évoque les drames de ce début d’année, ce qu’ils inspirent aux jeunes en difficulté qu’il suit à Paris ou dans sa bergerie de Faucon, dans les gorges du Verdon. « Ils se taisent, commente l’auteur de La rue est mon église. Ils sont gênés. Et puis ils sentent comme sentent leurs parents. » Les paroles à prononcer, Guy Gilbert va les chercher chez ces jeunes imams qui se sont réunis à la Grande Mosquée de Paris au lendemain des tueries. « Ils ont cité le pape François : “On ne peut pas insulter la foi des autres.” Pour se consoler un peu, ils ont pris appui sur le chef des catholiques ! ».

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dire à nos enfants ?
Cet article est tiré du numéro Que dire à nos enfants ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE