Reportage

Désarroi dans les classes

Le ministère de l’Éducation nationale a recensé environ deux cents incidents dans les écoles après les tueries de janvier. Une quarantaine d’entre eux ont été transmis aux services de police. Dans son collège de Seine-Saint-Denis situé en « zone prévention violence », la principale Julie D.* constate que les jeunes sont extrêmement perturbés depuis les événements. « Dans le self, raconte-t-elle, deux élèves se sont battus, provoquant un attroupement. Nous avons voulu évacuer le groupe mais les jeunes refusaient de sortir, nous criant : “Qu’est-ce que vous cherchez ? Vous voulez qu’il nous arrive la même chose ?” ». Une référence incohérente aux attentats. Une dizaine d’élèves de son établissement se sont opposés à la minute de silence du 8 janvier en hommage à Charlie Hebdo.  

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dire à nos enfants ?
Cet article est tiré du numéro Que dire à nos enfants ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE