Contrepied

To be or not to be Charlie

Il y a un temps pour tout.

Un temps pour pleurer, se retrouver, se rassurer. Pour penser que nous sommes tous des Charlie. 

Un temps pour reprendre conscience, après l’horreur. Pour attendre en silence que les morts aient quitté nos esprits désemparés.

Un temps, ensuite, pour comprendre que si la bannière a réuni tant de monde, c’est qu’il y avait là une offre que l’on ne pouvait pas refuser, qui flattait notre vanité à un point irrésistible. Qui est donc ce Charlie, pour que nous souhaitions lui être solidaires jusqu’à nous identifier à lui ? Prêts à prendre sa place ? Des artistes de génie, courageux, talentueux, conscients des risques qu’ils encouraient. Prêts à les assumer jusqu’au bout. Et je serais Charlie, moi ? J’aurais leurs talents ? Leur courage ? 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Pourquoi tant de haine ?
Cet article est tiré du numéro Pourquoi tant de haine ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE