Point de vue

Lire le Coran

Lorsque le prophète Mahomet meurt le 8 juin 632, il ne laisse pas de consignes concernant les versets que l’ange Gabriel lui a transmis. Ses compagnons les connaissent par cœur, certains les ont transcrits sur des supports. Le Coran en tant que corpus, en tant que Mushaf n’existe pas. Il faudra attendre plus de vingt ans pour que Uthman, le troisième calife, réunisse une commission composée de six compagnons qualifiés afin que chacun fasse appel à sa mémoire pour écrire les versets dont il se souvient. 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Pourquoi tant de haine ?
Cet article est tiré du numéro Pourquoi tant de haine ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE