La voix du poète

Voltaire, La Henriade

En 1572, lors de la Saint-Barthélemy, des milliers de Français catholiques tuent des milliers de Français protestants : « le plus grand exemple de fanatisme », écrira Voltaire. Le poète a 28 ans lorsqu’il publie en 1723 La Henriade en hommage à Henri IV et à la tolérance. Le succès sera immense. Les vers ci-dessus sont extraits du deuxième chant de l’épopée. Henri de Navarre y raconte les malheurs de la France à la reine Élisabeth d’Angleterre. Pour mieux la convaincre, il utilise une prétérition, prétend qu’il ne dépeindra pas ce qu’il va justement évoquer.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
ils n’ont pas tué Charlie !
Cet article est tiré du numéro ils n’ont pas tué Charlie !
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE