Le mot de...

Sans

En anglais, drone désigne le faux bourdon, c’est-à-dire le mâle de l’abeille. La nature n’a pas vraiment gâté cet insecte ventripotent : deux fois plus lourd qu’une butineuse, privé de dard et affecté d’un ronflement désagréable, il meurt aussitôt après son accouplement avec une reine. C’est par dérision que son nom a été donné, dans les années 1930, aux premiers avions sans pilote, qui se distinguaient par un vol bruyant et une vie éphémère.  

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de... SansRobert Solé
Les chiffres déchiffrés Dissimulation massiveLoup Wolff
Les drones ont-ils une âme?
Cet article est tiré du numéro Les drones ont-ils une âme?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE