Chose...

François le Rusé

Longtemps, je n’ai pas cru à l’élection de François Hollande. Les Français ne sont pas mûrs, me disais-je. Ils ne confieront pas le sceptre à un politique qui n’a pas gravi les échelons de la carrière : ministre du Budget comme VGE, Chirac ou Sarkozy, ministre à part entière et enfin détenteur d’un portefeuille régalien. Surtout, ils ne succomberont pas à un apparatchik aimable dépourvu de charisme. Bref, ils s’abstiendront prudemment. La France éternelle n’est-elle pas ce cher et vieux pays régicide amoureux… des rois (et des reines) ? Une nation foncièrement monarchique. Il lui faut un chef, pensais-je. 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les sauveurs politiques, c’est fini !
Cet article est tiré du numéro Les sauveurs politiques, c’est fini !
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE