Chose...

Chiens fidèles

Il s’appelait Giko, c’était un chien-loup. L’autre ne s’appelait pas. C’était un chien perdu et noir qui accourait quand on criait « Black ! ». Un matin, Giko se pointa dans le jardin de mes grands-parents flanqué de ce cabot agile qui savait sauter en arrière et grimper à l’échelle, échappé d’un cirque peut-être. Nous étions à Dax, à l’orée de la grande forêt des Landes. Un ami de mon grand-père Marcel ne se consolait pas de la mort de son chien. Le bonhomme habitait loin dans la forêt.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Ces bêtes que nous aimons tant [manger]
Cet article est tiré du numéro Ces bêtes que nous aimons tant [manger]
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE