Les chiffres déchiffrés

Une révolution des rôles sociaux

En Europe, les femmes françaises se distinguent par la combinaison d’un taux d’activité relativement élevé (67 % des 15-64 ans en 2013, contre 66 % dans l’Union européenne) et d’un taux de natalité record (12,3 naissances pour mille personnes, contre 10,3 pour mille en Europe). Les Françaises sont nombreuses à la fois à travailler et à élever des enfants. De fait, depuis l’après-guerre, une véritable révolution transforme en profondeur les rôles sociaux attribués aux femmes et aux hommes. 

Une exploitation de la série historique des enquêtes Emploi de l’Insee révèle une évolution en ciseaux des structures ­d’activité dans les couples en âge de travailler (20-64 ans). Au début des années 1970, la majorité de ces couples vit en effet selon le modèle traditionnel monoactif de l’homme au travail et de la femme au foyer. En 1970, seuls 32 % des couples sont biactifs (les deux travaillent). Le rapport s’inverse progressivement au cours des décennies suivantes, si bien qu’aujourd’hui la norme est aux couples biactifs (63 %) – et ceci malgré la montée du chômage qui contrecarre souvent les volontés d’accès à l’emploi.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Ces femmes qui changent le monde du travail
Cet article est tiré du numéro Ces femmes qui changent le monde du travail
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE