Récit

Papa télétravaille !

– Papa, quand est-ce que tu viens jouer ?

– Sorry Mister Jong, two seconds please… Papa travaille, ma pitchoune. Il ne faut pas le déranger.

– Mais tu travailles pas puisque tu es à l’appartement !

– Je télétravaille.

– Mais c’est pas vrai ! Tu regardes pas la télé !

– Poussin ! Poussin ! Tu veux bien venir t’occuper de la petite ?

– Qu’est-ce que tu dis ?

– Tu ne veux pas prendre Ninon ? Elle ne comprend pas que je travaille.

Je suis avec les Coréens, et c’est un peu chaud.

– Viens ma chérie, laisse Papa travailler.

– Merci mon amour. Mister Jong, are you still here ?

– Au fait…

– Au fait quoi ?

– Tu en as pour longtemps, parce que j’aurais voulu faire un gratin et lancer une machine ?

– Je t’ai dit que j’étais avec les Coréens ! Yes, Mister Jong Su, I’m listen to you.

– Ah, les Coréens. Et je dis quoi à ta mère pour ce soir ?

 Sorry. Two seconds. Just two, Mister Jong !

– Je ne sais pas ! Laisse-moi, tu veux.

– Oui, oui. Ton téléphone !

– Quoi, mon téléphone ?

– Regarde, il vibre. Oh c’est Dany. Ben, réponds !

– Non ! réponds, toi. Mister Jong Su ? Thank you for your patience ! As I said to you few minutes ago, it will be a great opportunity to… What ?

– Salut Dany, non Paul ne peut pas te parler, il télétravaille… Si… Non, ce n’est pas une blague.

– Yes sure, but… Tu ne veux pas aller lui parler ailleurs, je suis avec les Coréens, là !

– Il est avec les Coréens… Attends, je lui demande quand même : Dany voudrait savoir pour la maison cet été. On reprend la même que l’année dernière ?

– I unterstood Mister Jong. Two seconds, please. Mais je ne sais pas moi ! Laissez-moi bosser !

– Bon, tu as entendu. Il n’est pas d’humeur. On se reparle. C’est ça. Oui. Bisous à Sophie.

– Bon, je peux avoir la paix maintenant ? Allo ? Allo ? Mister Jong Su ? Mister Jong ?

– Je te laisse.

– Merci ! Yes ! Mister Jong, the communication is not very good today, maybe the fault of the coronavirus !

– P’pa ?

– Dégage ! Sorry ?… No ! No ! No ! It’was just a joke, a bad joke.

– P’pa, je t’emmerde pas longtemps, promis !

– Putain, dégage ! I don’t have the coronavirus !

– P’pa !!!

– Mais c’est pas possible ! Sorry again, Mister Jong, I ask you just only two seconds more ! Bordel ! Vous vous êtes donné le mot ou quoi ? Ta petite sœur, ta mère, maintenant c’est toi ! Je suis au bureau, là ! Je bosse ! Je suis avec les Coréens !!! Les Coréens !

– Mais t’es dans la cuisine ! Assis devant la machine à laver !

– Considère la cuisine comme mon bureau désormais !

– Et puis t’es en caleçon et en tee-shirt pourri !

– Mais je ne fais pas un Skype avec les Coréens !! C’est juste audio ! Fous-moi la paix !

– Cool, Dad ! Je voulais juste te demander si c’est toi qui as rangé mon skate ?

– Mais je me fous de ton skate ! J’en sais rien moi ! Lâche-moi !

– Putain, détends-toi ! Tu devrais fumer un petit pétard ! Ça te vaut rien d’être à l’appart !

– Yes !!! Mister Jong ! So, we can talk now ! The line is good ! I wanted to tell you that our company is not a… Quoi encore, bordel ?

– Ta mère. C’est ta mère.

– MAIS QUOI, MA MÈRE !!!!

– Ben, elle est là.

– OÙ, LÀ ???

– Là. Ici.

– Two seconds Mister Jong. Just two seconds ! I promess !

– Coucou, mon chéri, c’est Maman, je passais dans votre rue en allant chez le médecin et je me suis dit que je ne pouvais pas ne pas monter vous embrasser.

– Mais, Maman ! Je travaille ! Je travaille !

– Dans ta cuisine ? À moitié nu ?

– C’est pas possible ! C’est un gag ! Je suis avec les Coréens, Maman ! Les Coréens !

– Les Coréens ? Ils sont où les Coréens ? Dans le placard ?

– Mais non ! Ils sont là ! Dans mes oreilles !

– Je vais vous expliquer, Granny. Venez. Paul télétravaille.

– Télé-quoi ? Qu’est-ce qu’il a posé sur la machine à laver ?

– Son ordinateur. Il télétravaille.

– C’est un peu comme la télépathie ?

– Presque. Venez Granny, laissons-le.

– Mister Jong ? Mister Jong ? Are you here ? Mister Jong…? I apologize ! Mister Jong ? C’est pas vrai, il est passé où !

– Je suis sûr que c’est toi qui as planqué mon Skate !

– TU VAS ME FAIRE CHIER LONGTEMPS AVEC TON SKATE ! DÉGAGE LUDO ! TU DÉGAGES OU JE TE RÉDUIS EN SUSHI !

– Ah, c’est avec des Japonais que tu es ? Je croyais que c’était avec des Coréens ?

– MAIS TU VAS FERMER TA GUEULE !

– OH, PUTAIN ! TU ME PARLES PAS COMME ÇA !

– JE SUIS TON PÈRE ! JE TE PARLE COMME JE VEUX ! TU M’ENTENDS, COMME JE VEUX !

– EH BEN, FUCK YOU, DAD ! FUCK YOU !

– TOI, FUCK YOU ! ET FUCK YOU MÊME VERY DEEPLY ! FUCK YOU ! MOTHERFUCKER !!! SON OF A BITCH ! C’EST ÇA ! DÉGAGE !… Mister Jong ? Are you still here ? Perfect ! The connexion is great now, I listen you very clearly !… What ?… I beg you pardon ! Ah no no, Mister Jong ! It’s terrible mistake ! It was not against you Mister Jong ! You are not a motherfucker ! Not a son of a bitch ! Not at all ! It was for my son Ludo ! Ludovic, Mister Jong ? Terrible teenage, you know that ? You have probably children ?… Mister Jong ?… Allo Mister Jong… ? Mister Jong ?… PUTAIN, IL A RACCROCHÉ CE CON !!!

– Papa… ?

– NINON ! TU ME FAIS CHIER ! LAISSE-MOI ! PAPA TÉLÉTRAVAILLE !

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le mot de...[Présentéisme]