La voix du poète

En contemplant la montagne parfaite

Tou Fou (712-770)

Par Céline Devaux
Par Céline Devaux

Quel est le visage de la montagne parfaite ?
– Bleu du nord et bleu du sud s’y confondent.
Fleur des métamorphoses
Où yin et yang partagent soir et matin.

Le cœur s’anime en exhalant les nuages ;
L’œil s’écarquille aux oiseaux de retour.
Comment gagner l’extrême cime ?
– Un seul regard, les autres monts s’évanouissent.

Amateur de poésie, le président goûtait particulièrement, selon son biographe Franz-Olivier Giesbert, ces vers de Tou Fou. Ce poète de la dynastie des Tang versifia les idéaux confucéens d’équilibre et d’harmonie. Sur la mort d’une saison, il écrit : « Les montagnes de l’Ouest emplissent ma fenêtre : mille automnes de neige. » 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire