Grand entretien

« Le fonctionnement du système Terre est très peu enseigné »

Qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser au climat ? 

La géologie et ce qui touche à la planète Terre m’ont toujours attiré. Bon élève, j’ai réussi le concours de mathématiques pour entrer à Normale sup, que j’ai préférée à Polytechnique car je voulais participer au monde universitaire. J’ai pu découvrir un laboratoire, qui existait depuis quelques années, au bout d’un couloir de l’École où des chercheurs réalisaient les premiers modèles sur le climat. Y pénétrer m’a fait l’effet d’ouvrir une petite porte et de me retrouver face à un domaine immense. J’ai su que je voulais rester là. Nous étions en 1978.

Depuis quand s’inquiète-t-on du réchauffement climatique au-delà de la communauté scientifique ?

Les premières alertes touchent la communauté scientifique au début des années 1950. Le géochimiste Roger Revelle, qui fut professeur d’Al Gore à Harvard et l’inspira dans son film Une vérité qui dérange (2006), a montré en 1955 que si l’émissions de CO2 dans l’atmosphère progressait davantage, l’océan ne pourrait l’absorber immédiatement, ce qui provoquerait un réchauffement.

Un document qui a fait date est un rapport à l’Académie nationale des sciences américaine (NAS) de 1979, coordonné par Jule Charney, un très grand nom de la discipline. L’essentiel est déjà dans ce document. Selon lui, si l’émission de CO2 dans l’atmosphère doublait, un réchauffement de 1,5 °C à 4,5 °C en découlerait : il s’agit pratiquement de la même fourchette que celle donnée aujourd’hui. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Climat et fake news : le vrai du faux
Cet article est tiré du numéro Climat et fake news : le vrai du faux
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE