Puissance du symbole

« Symbole : signe figuratif, être animé ou chose, qui représente un concept, qui en est l’image, l’attribut, l’emblème. » Les élèves sont infiniment attachés au symbole, à ce qui fait voir, rend concret, confère un sens. En cela, ils vénèrent le symbolique, c’est-à-dire une situation qui tient sa valeur de la chose supérieure à laquelle elle renvoie. Telle est la puissance du baccalauréat, cette épreuve du feu qui récompense leur travail et reconnaît leur dignité. Car c’est la dignité des élèves que consacre l’examen chaque année, en même temps que ce fameux respect qu’ils revendiquent à tous crins sans trop savoir ce qu’il désigne.

Je me souviens d’un candidat qui s’est présenté à l’oral du bac de français, l’air renfrogné, m’annonçant qu’il détestait l’école. Je l’ai interrogé sur « À une dame créole » de Baudelaire. Quand il a lu le poème, la petite musique de nuit du poète maudit l’a troublé. J’en ai profité pour l’amener vers les sons, les parfums et les couleurs intrinsèques au sonnet. Il a dit : « Les belles femmes à cette époque ne sont pas noires. – Mais pourquoi la dame créole plaît à Baudelaire, d’après vous ? – Parce qu’elle lui fait peur… » Ses mots étaient sincères. L’explication n’avait rien de scolaire, mais elle était sentie. Au terme de l’épreuve, le garçon m’a remerciée, en me disant que c’était la première fois qu’un texte lui plaisait. J’aime penser que ces trente petites minutes ont suffi à lui entrouvrir la porte d’un monde nouveau. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Ailleurs, ça se passe comme ça L’Italie et le grand oralManon Paulic
Le BAC selon Blanquer
Cet article est tiré du numéro Le BAC selon Blanquer
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE