Grand entretien

« Tibétains et chinois n’ont jamais voulu conquérir les sommets »

Le « Toit du monde » a-t-il attiré les conquérants au cours de l’histoire ?

Les Européens pensent toujours en termes de conquête. Même quand notre approche est pacifique, il nous faut un défi à relever et les montagnes nous semblent là pour être conquises. Mais la question à se poser est celle-ci : pourquoi une personne raisonnable voudrait-elle escalader des montagnes inaccessibles ? Quel est le sens de cet appel ? Pourquoi voulons-nous triompher de la nature, aller au bout des limites humaines ? L’idée ne nous effleure même pas que l’Himalaya est habité depuis des millénaires par des gens qui n’ont jamais prétendu en « conquérir » les sommets.

Mais les peuples qui entourent le massif himalayen – les Chinois, les Indiens, les peuples d’Asie centrale – n’ont-ils pas tous été des conquérants ?

C’est vrai. Les Tibétains, les Chinois, les Mongols, entre autres, ont construit d’immenses empires au cours de l’histoire. Mais leur façon de traiter la nature était très différente de la nôtre. Leur compréhension des montagnes et des fleuves était intimement liée aux questions de survie. Les Tibétains et les Chinois contemplaient les sommets himalayens, ils les révéraient, leur conféraient une essence divine, mais ne voyaient pas l’intérêt d’y monter. L’histoire des peuples de l’Himalaya, ou voisins de l’Himalaya, a beaucoup varié en fonction des changements climatiques, de l’accès aux ressources, de la stabilité politique, de l’interconnexion commerciale. Et peut-être surtout du désir, ou non, de faire l’effort de franchir les cols : c’est difficile, c’est dangereux, c’est froid, il faut savoir où l’on va. Les avantages économiques, militaires, religieux, doivent être à la hauteur. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète ThibetLouis Chevaillier
Passion Himalaya
Cet article est tiré du numéro Passion Himalaya
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE