Entretien

« Les glaciers d’Asie fondent moins que ceux des Alpes »

Comment se caractérisent les glaciers de l’Himalaya ?

Par leur nombre et leur immensité. Si on considère l’ensemble des hautes montagnes d’Asie, dont l’Himalaya stricto sensu représente environ le quart, il y a cinquante fois plus de surface englacée que dans les Alpes. Les images satellites permettent d’avoir une vue globale sur 100 000 kilomètres carrés de glaciers qui couvrent les hautes montagnes que sont, d’ouest en est, le Pamir, le Tian Shan, l’Hindu Kouch, le Karakoram, l’Himalaya proprement dit et le plateau tibétain. L’étendue est telle que les glaciers connaissent des climats très différents. S’ils se trouvent au nord-ouest de la chaîne, ils sont soumis aux dépressions d’ouest : ils sont alimentés en neige pendant l’hiver et fondent pendant l’été. Contrairement à la partie sud-est de la chaîne, soumise à la mousson asiatique, où les glaciers reçoivent des précipitations surtout l’été tandis que l’hiver est extrêmement sec. On a donc un contraste très fort à la fois dans les climats et dans la réponse des glaciers au changement climatique.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète ThibetLouis Chevaillier
Passion Himalaya
Cet article est tiré du numéro Passion Himalaya
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE