Le mot de...

Marine

Depuis longtemps, en France, la politique est associée à des couleurs : rouge pour la gauche, bleu pour la droite. Le Front national, qui dénonce « le système », avait besoin de se distinguer. 

Pas question d’adopter le vert, déjà pris par les écologistes et identifié à l’islam. Le kaki était tentant, mais trop connoté. Comme le brun, d’ailleurs. Quant au jaune, il pouvait rappeler une certaine étoile des années noires de l’Occupation et les mauvais esprits n’auraient pas manqué de s’emparer de ce détail.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Un parti qui compte !
Et si  Marine Le Pen gouvernait la France…
Cet article est tiré du numéro Et si Marine Le Pen gouvernait la France…
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE