Entretien

Italie : « La loi Salvini encourage la criminalité »

À quoi ressemble le combat pour les droits des migrants dans l’Italie de Matteo Salvini ?

Pendant des semaines, j’ai été le seul maire d’Italie à refuser d’appliquer la loi Salvini. Je pense que cette loi ne respecte pas notre Constitution : on ne peut pas décréter du jour au lendemain qu’un être humain qui se trouvait légalement à Palerme est devenu clandestin. 

J’ai donc accordé plus de deux cents résidences officielles à des migrants. L’un d’eux a déclaré dans un journal : « Je remercie le maire, grâce à lui je peux enfin payer des impôts, travailler légalement et louer un logement décent. » Car cette loi Salvini encourage la criminalité ! Si une femme refuse de se prostituer, par exemple, n’importe qui peut la dénoncer comme étrangère, et elle sera renvoyée au Nigeria ou ailleurs. Vu l’histoire de notre pays, il est inacceptable d’avoir des lois inhumaines.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Parlez-vous Europe ?
Cet article est tiré du numéro Parlez-vous Europe ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE