La voix du poète

La Poule aux œufs d’or

Jean de La Fontaine (1621-1695)

Par Céline Deveaux
Par Céline Deveaux

L’avarice perd tout en voulant tout gagner.
        Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
        Pondait tous les jours un œuf d’or.

Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
À celles dont les œufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.

        Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
        Pour vouloir trop tôt être riches ?

Pour justifier ses privatisations, notre gouvernement pourrait citer Le Petit Poisson et le Pêcheur : « Un Tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu l’auras. »  Mais l’enseignement de La Fontaine est pluriel. Inspirés d’Ésope, les alexandrins et octosyllabes de La Poule aux œufs d’or mettent en garde tous les gestionnaires contre une cupidité trop hâtive. 

Fables choisies et mises en vers, livre V, fable xiii, 1668

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire