Grand entretien

« Ces jeunes interpellent la planète tout entière »

La question environnementale, et plus précisément climatique, est-elle devenue une priorité pour les jeunes ?

Je dirais une préoccupation majeure. La priorité reste pour la jeunesse – en France, du moins – de trouver du travail, d’assurer son autonomie économique et résidentielle, de s’inscrire dans la société. Il y a vraiment, sur ce plan, une expérience générationnelle forte de vulnérabilité, de fragilité. La majorité d’entre eux considèrent que leur avenir sera moins radieux que celui de leurs parents. Dans cette génération, ce qui domine, c’est un pessimisme collectif, même si chacun, à titre personnel, peut se déclarer confiant. Telle est la toile de fond. Dans ce paysage, la question de l’environnement arrive tout de suite derrière et parfois même devant. Les études font apparaître une équivalence depuis ces cinq dernières années. Il existe des signes de cette préoccupation. Prenez les derniers sondages pour les élections européennes : selon l’Ifop, la liste Europe Écologie-Les Verts séduirait 16 % des 18-24 ans, contre 8 à 9 % pour l’ensemble de la population ; d’autres sondages les situent à 18 %.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Peuvent-ils sauver la Terre ?
Cet article est tiré du numéro Peuvent-ils sauver la Terre ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE